Héritage, trahison et sorcellerie

J'ai été contacté une famille au milieu de la Dordogne, afin de leur venir en aide.

 

Depuis le partage des biens de la famille et peu de temps après, le chef de famille a été frappé par une sclérose en plaque fulgurante (malgré l'intervention de pontes de la médecine), la famille n'arrivait plus à dormir et ils étaient frappés par une hémorragie financière inexpliquée.

 

Etant déjà intervenue chez un de leurs amis, ils m'ont donc contacté.

 

Lors de ma venue, j'ai eu l'impression que la maison avait arrêté de vivre, tout était figé dans le temps, un peu comme dans le compte de "La belle au bois dormant". C'est une sensation très difficile à expliquer, comme si la maison et ses habitants vivaient en décalé l'un de l'autre.

 

J'ai trouvé dans cette maison, la trace d'un égrégore.

 

Un égrégore, est une entité fabriquée de toute pièce, par un groupe de personnes destiné à effectuer une tache spécifique. On peut lui faire faire ce que l'on veut et lui donner une tache précise, à sa guise. Un égrégore peut être bienfaisant, comme un garde du corps, protecteur ou malfaisant, comme un meurtrier ou un destructeur. Tout dépendra de la tache qui lui a été confié. Cet égrégore a été fabriqué de telle sorte qu'il se nourrissait de l'énergie des personnes de cette famille.

 

Etant du registre du non vivant, c'est-à-dire, n'ayant pas eu de vie avant sa création, tout passeur d'âme perdra son énergie et son temps à essayer de faire passer cette entité dans la lumière. La seule solution est de la détruire et bien entendu rendre la monnaie de sa pièce à ses créateurs, ce qu'on appel la loi  immuable du triple retour en ésotérie (si un sortilège de magie noire fabriqué est détruit, le retour au pratiquant, sera multiplié par 3).

J'ai donc utilisé une rituel de haute magie, afin de détruire cet égrégore, supprimer les énergies négatives que cette chose rajouter au fur et à mesure de son travail, rétablir l'harmonie dans la maison et également protéger la maison et ses habitants contre toute nouvelles tentatives de règlement de compte.

 

Les égrégores sont utilisés par les sorciers depuis des milliers d'années, car il permet de réaliser des actions spécifiques en groupe, à distance et surtout sans aucune preuve. D'où la devis des sorciers "Pas vu, pas pris".

 

Ce fût un "nettoyage" long et technique, puisque cette chose a la capacité de disparaître, de changer de forme et surtout ne fait aucun bruit. Elle peut se confondre avec une entité, puisqu'on peut remarquer la présente d'un orbe standard sur les photos.

 

 

Depuis ?

Les médecins, ont réussi à stabiliser l'évolution de la maladie du père, ils ont solutionnés leurs problèmes financiers, leurs dossiers ne se perdent plus dans les différentes administrations et surtout, ils ont retrouvé une réelle harmonie de famille.

 

La jalousie est une maladie qui sous couvert de vengeance, n'excuse pas tout ...

Démons en tout genre

J’ai été contacté par une web radio bordelaise RFB, afin de procéder à une enquête paranormale dans une maison enclin à de très nombreuses manifestations paranormales (bruits, apparitions, déplacement d’objet, etc.).

 

J'ai passé une partie de la nuit, à réaliser une enquête en présence des locataires de la maison et de l'équipe radio.

 

Fait exceptionnel, pendant l'émission, dans les casques de l'équipe, se faisaient entendre des murmures, des souffles et même des bruits de pas. Plusieurs auditeurs par messages, leur ont confirmés entendre les mêmes bruits en direct. Et fait encore plus exceptionnel, un de leurs micros s'est allumé tout seul, et a émis des bruits en direct. Le phénomène a été confirmé par un des technicien du son, qui a formellement dit que ces murmures ne relevaient pas d'un problème technique.

 

Toutes les personnes présentent ce jour-là ont ressentis une atmosphère très pesante et tout le monde avait perdu sa joie de vitre, c'était étrange. Une grande tristesse a envahit la pièce et certaines personnes avaient même les larmes aux yeux, sans raison apparente. Une des personnes a même fait un malaise et plusieurs menbres de l'équipe ont ressentis au même moment "une chose" passer sous la table et des souffles dans le cou. On entendait des coups sourds sous la table de la salle à manger.

 

Quelques temps plus tard, un épais brouillard blanc a pris forme dans le cellier, pièce la plus chargée de la maison. Autre fait étrange, nous avons entendu un hurlement terrible dans les casques, en plein direct.

 

Lors de l'investigation, les caméras se sont éteintes à plusieurs reprises, sans raison. La séances de "Gost-Box" fût pleine de surprises, avec des réponses claires et précises, des menaces directes, des insultes et même un rire moqueur.

 

J'ai également entendu, devant témoins, la poignée de la porte du salon s'abaisser en grinçant et une des épingles à linge du cellier est tombée sans raison, puisque personne ne se trouvait à proximité.

 

Il était évident que les locatiares de cette maison n'hallucinaient pas.

 

J'ai donc entrepris la semaine d’après de « nettoyer » cette maison.

 

L’atmosphère était étrange, lourde et j’entendais à chaque fois des bruits dans la pièce que je venais de quitter.

 

Jusqu’au dernier moment, ils se sont battus, jusqu’à la dernière phrase de mon sortilège, ils ont lutté, mais en vain.

 

 

Depuis ?

 

Ils arrivent enfin à dormir, sans apparitions et leur maison est redevenue calme et paisible. Ils sont ravis de mon intervention et m’ont remercié une bonne dizaine de fois.

Appartion

J'ai été contacté par une de mes clientes qui avait remarqué l'apparition d'une forme étrange sur le mur de sa chambre, juste en face de son lit. Depuis cette apparition, son caractère avait été modifié ; elle était mélancolique, avait des pensées morbides, n'arrivait plus à dormir, ni à travailler sur ses dossiers.
En tant que professionnelle en psychologie appliquée, elle avait essayé de trouver une raison rationnelle à son problème, mais la différence de température entre sa chambre et le reste de la maison était inexplicable. 

Lorsque je suis venue, j'ai clairement senti la différence de température entre la chambre de F. et le reste de la maison. On avait l'impression qu'on avait ouvert la porte d'un réfrigérateur.

J'ai procédé à mon "nettoyage" habituel, mais cette fois-ci, ce fût plus long que d'habitude, l'entité présente dans la chambre de F. m'a donné du fil à retordre. Au fur et à mesure de mon travail, j'étais obligée de rouvrir la porte régulièrement, alors que je n'avais pas ce problème lors de ma première visite.

 

Une fois mon travail terminé, l'atmosphère de la maison est retombée, un peu comme un champ de bataille après un combat. C'est difficile à expliquer.
Il n'y avait plus de froid qui sortait de la chambre de F. et la température de la maison a commencé à remonter, alors qu'il n'y avait pas plus de soleil que ça. Érange.

 

Depuis ?

F. a retrouvé sa joie de vivre et a repris le cours normal de sa vie. Je continue à lui rendre visite régulièrement et nous sommes contentes du résultat.

Elle a tout de même repeint son mur car le visage ne s'était pas effacé.
 

Prisonnière

J’ai été contacté par l’amie d’une de mes clientes, pour un cas extrême, même pour moi.

 

Un couple avec deux filles se faisaient du souci pour leur fille aînée, qui avait un comportement étrange.

 

En effet, cette petite fille avait une sœur jumelle monozygote (vrais jumelles), qui est décédée un mois avant la naissance.  La maman (que j’appellerai L.) a accouché d’une magnifique fille et d’un bébé décédé (j’ai vu la photo prise à la naissance et cette image restera à jamais gravée dans ma mémoire, j'en ai encore des frissons).

 

Bref, leur fille de 6 ans (que j'appellerai C.), refusait de laisser partir sa sœur jumelle. Elle lui parlait, comme si elle était vivante. Elle était bien là, prisonnière de sa sœur jumelle, qui refusait de la laisser partir, mais elle continuait à se décomposer et c’était absolument abominable. J’ai menti à L. lorsqu’elle m’a demandé à quoi elle ressemblait. Je lui ai dit qu’elle ressemblait comme 2 gouttes d’eau à sa sœur, mais ce n’était pas vrai (je n’entrerai pas dans les détails, puisque quand j’y repense, j’ai mal au cœur).

 

Je savais que ça allait être difficile physiquement et émotionnellement parlant.

J’ai commencé par prendre des photos, ce que je fais toujours lorsque je travaille seule, comme ce jour-là.

 

Je peux vous jurer sur ce que j’ai de plus précieux, que j’ai vu la housse à vêtements respirer à côté de moi. Elle se gonflait et se dégonflait, comme le ferai des poumons. Je me suis reculée, je me suis frotté les yeux, et cette housse contenant des vêtements de pompiers, respirait !

 

Je l’ai alors décrochée et jetée sur un lit. Lorsque je l’ai prise dans les bras, j’avais l’impression de porter un cactus. J’avais l’impression que mes avant-bras étaient perforés de millions de petites aiguilles. Parfaitement désagréable !

Voici la photo trouvée dans la chambre de C. Etrange.

 

J’ai nettoyé la maison, afin de supprimer toutes les tensions et la peine dans cette maison. Je savais qu’il y avait une entité maléfique, mais je voulais passer la petite fille en premier.

 

J’ai ouvert un passage et je lui ai dit :

« - Allez, c’est à toi, tu peux y aller ! 

- Je cours vite tu sais ?

- Oui je m’en doute, toutes les petites filles de ton âge courent vite.

- J’y vais ! Puis elle s’est arrêtée à mon niveau et m’a dit

- Dis à maman et à papa que je les aime.

- Oui, promis, ce sera fait.

- Dit à mes sœurs que je les aime.

- Oui, promis, ce sera fait.

- Dit à maman que je la regarderai de là-haut.

- Oui, promis, mais dépêche toi car j’empêche un fantôme de te retenir et je fatigue. »

 

Puis elle est partie. Mais c’était loin d’être fini. Tout à coup, j’ai entendu un énorme fracas, venir d’une des chambres. Et j’ai vu ça.

On voit mal, mais on peut distinguer qu’un ballon est apparu et que le jouet Hello Kitty a été renversé.

 

Je dois avouer franchement que j’ai sursauté comme jamais et que j’ai cru faire une crise cardiaque. Je me suis donc attaquée à l’entité de manière plutôt violente et j’ai gagné.

 

C’est un travail très dangereux que je fais, mais j’en accepte les risques et surtout, je sais les appréhender et les maîtriser. Mais le risque n’est rien, lorsque j’ai la possibilité d’aider une famille comme celle-ci, laissée à l’abandon avec la mort d’un de ses enfants. Mais comment faire son deuil lorsque l’on voit la jumelle de son enfant décédé en se disant tous les jours, qu’elle devrait lui ressembler. On ne devrait pas survivre à ses enfants.

 

Depuis ?

Je vois L. toutes les semaines pour la soigner de sa dépression et c’est en bonne voie.
Ils sont d’une gentillesse hors norme et leurs filles sont adorables et parlent de leur sœur en disant qu’elle est partie dans la lumière grâce à moi ! 

La maison de mes meilleurs amis

En tant que chasseur d’entités, je ne peux pas me permettre de dire dans chaque maison où je suis invitée : « Oh, C'est étrange, votre maison est hantée ! ». Alors je me tais.

 

Dans la vie, je suis très discrète sur ce que je fais, sur mes enquêtes et sur ce que je vois. Je mets un point d’honneur à me fondre dans la masse, même si je sais que je n’en fait pas partir. Il en va de même pour mes amis et ma famille. Certes, lorsqu'on me parle de ce sujet, je suis intarissable et je peux vous raconter des histoires réelles à vous faire dresser les cheveux sur la tête.

 

Je n’ai jamais dit à mes meilleurs amis que leur maison était terriblement hantée. Je détestais aller aux toilettes et je m’arrangeais toujours pour y aller le moins possible. J’attendais simplement qu’ils me posent la question et qu’ils m’interrogent sur leur maison. Ça a pris 7 ans avant qu’ils me demandent et qu’ils acceptent que j’intervienne.

 

Bien entendu, ils auraient préféfé que je leur en parle avant.

Lorsque j’ai commencé à travailler, la température de la maison a subitement baissé, alors que le soleil était très présent ce jour-la et une odeur de pourriture a envahit la maison.

 

Il y avait des bruits un peu partout et j’ai vu une masse grisâtre se jeter littéralement sur moi depuis l'entrée du bureau.

 

Génial, un petit combat en perspective, puis il y eu ça !

Juste l’espace d’un instant, je me suis demandée ce qui se passait. Reconcentration obligatoire dans ce cas là !

 

J’ai fini ce que j’avais à faire, puis tout est devenu calme, un peu comme sur un champ de bataille après  les combats. Je n’arrive pas à exprimer réellement ce qui s’est passé à ce moment précis, c’était indéfinissable. Etrange.

 

Depuis ?

Tout va bien et ils vivent toujours dans leur maison que j'adore.

Le cabinet de médium

J'ai été contacté par une médium dans le département des Deux Sèvres, puisqu'elle avait perdu la quasi totalité de sa clientèle et qu'elle ne se sentait plus à l'aise dans sa maison. Elle se sentait oppressée et la santé de son époux était sur le déclin, alors que deux médecins différents, n'arrivaient pas à poser de diagnostique.

Après deux heures et demie de route, nous sommes arrivées sur les lieux Sabrina et moi. Lorsque nous sommes entrées, j'ai trouvé une maison froide, malgré la splendide journée ensoleillée. Mme R. était triste, à l'instar de son intérieur. Les premières photos que nous avons prises, sont splendides.

 

 

Ces deux photos ont été prises à une dizaine de secondes d'intervalle. On a l’impression qu’il y a des entités, qui nous barrent le passage, afin de nous interdire l’accès à l’étage.

Étrange.

Pareil pour ces photos

C'était l'ancienne chambre de ses enfants, partis depuis des années. L'atmosphère y était pesante. J'ai mis quelques minutes avant de pouvoir entrer dans cette pièce.

 

Par respect, je ne mettrai pas de photos de son cabinet, mais l'atmosphère y était lourde et nous avons pris plusieurs photos avec de nombreuses orbes.

 

J'ai  mis pas  loin de  deux heures  pour "nettoyer" cette  maison et son  cabinet. Ce fût long et difficile, mais plus c'est dur et plus j'adore. Étrangement, son cabinet fut plus facile à nettoyer que le reste de la maison. Peut-être que j'ai reçu un petit coup de main !

Il  faut savoir qu'à  la manière d'un aspirateur,  je traque,  et je renvoi les entités récalcitrantes dans   leur  plan  astral  de  force  en servant  de  canal.   Pour  les  âmes  perdues,   j’ouvre « simplement » une porte vers l’au-delà et les laisse franchir le pas, tranquillement. A la fin de  chaque intervention,  je libère toutes les énergies lors des offrandes que je fais, mais là, ce fût une toute autre histoire. 

La plupart du temps, la libération des énergies se fait facilement et sans douleur, mais là, j'ai tellement toussé,  que j'ai réellement cru que j'allais défaillir dans la douleur.  Il m'a fallu un bon quart d'heure pour m'en remettre. D'ailleurs, je pense que j'ai vraiment fait peur à Sabrina ce jour là !

Pour me décharger complètement, je fais appel à une amie bio-énergéticienne qui prend une réelle décharge à chaque fois qu'elle me manipule.

A la fin de mon intervention, la température de la maison est passée de 18 à 23 °C, comme par magie.  Vous allez me dire qu'en deux heures,  une maison  peut  se  réchauffer.  Je dis d'accord, mais de 5 °C ?

Depuis ?
Elle a  retrouvé toute  sa clientèle en moins  de trois  semaines et je n'ai  plus entendu parler d'elle, à part lorsqu'elle m'envoie quelques cas particulièrement difficiles. J'adore.

LA MAISON SUR UN CIMETIERE ou LA MAISON DES MIROIRS

Une de mes clientes (et maintenant une amie) a conseillé à une de ses copines de prendre contact avec moi (je l'appellerai M.). Toutes les personnes de la famille n'arrivaient plus à passer une nuis de sommeil complète. La petite dernière ne dormait plus sans lampe de chevet.

M. n'arrivait plus à sortir des problèmes de famille, de problèmes au travail et des problèmes d'argent.

 

La perte de sommeil et les problèmes à répétition, sont un des signes de l'attaque d'une ou plusieurs entités dans la maison. La plupart du temps, les personnes croient et mettent tous leurs soucis sur le dos de la "fatalité". La fatalité, quel vilain mot !

 

Lorsque je suis arrivée sur les lieux, j'ai demandé à faire le tour des dépendances et de la maison. En règle général, je ne me trompe jamais sur la disposition des chambres, puisque dans ce cas précis, la pièce qui m'attirait le plus était une chambre, au fond à droite du couloir du premier étage. Leur chambre ! J'ai d'ailleurs trouvé de suite, le côté du lit de M.

 

Lors de mon travail, je dois "nettoyer" chaque porte, chaque fenêtre, chaque placard, chaque coins de la maison et surtout, chaque miroir. A part à Versailles, je crois et même, j'en suis certaine, je n'ai JAMAIS vu autant de miroirs dans une maison. Des miroirs en forme de papillons, en forme de coeurs, en forme de personnages, des miroirs en forme de miroirs ! Le principe est de libérer les âmes prisonnières et de passer de force les âmes mauvaises dans leur plan astral. Pour ce faire, je dois "condamner" et "protéger" toutes les issues et passages possibles. Les miroirs en font partis ! Allez, je n'ai peur de rien ou presque.

J'ai eu beaucoup plus de mal que d'habitude pour travailler ce jour là. C'était difficile, j'avais l'impression de patauger dans de la mélasse. Du coup, j'y suis allée encore plus fort que pour une autre intervention. J'avais l'impression d'être suivie et je n'arrivais pas à m'en défaire. Il n'avait pas fini de parlé,  je n'avais pas encore compris ce qu'il avait à me dire et je ne voulais pas entendre. Les images parlent d'elle-mêmes.

Je n'ai rarement  eu autant de photos dans une maison, pendant mon travail. Je n'avais pas compris et je ne comprenais toujours pas !

Je ne voulais pas écouter, je voulais vaincre, vaincre à tout prix. C’était ma mission. Puis il y eu ceci. Un lien de satin noir, qui se trouvait originairement dans la chambre de M. et qui s’est retrouvé par terre dans la salle de bain.

Certes, je n’ai aucune photo de comparaison dans ce cas là, mais je peux vous jurer qu’il n’y était pas avant.

 

D’un coup, la maison est redevenue calme, comme si tout était terminé. J’étais littéralement lessivée et M. ravie. Cependant, deux semaines après mon passage, elle n’arrivait toujours pas à dormir et sa situation ne s’était pas améliorée.

 

Mon premier échec ? J’y suis donc retournée.

 

M. avait tout simplement omis de me dire que sa maison avait été construite sur les ruines d’un ancien cimetière. Les stèles avaient été simplement enlevées au 18ème siècle, pour y construire le centre ville.

 

Sans cette information au préalable, je n’ai pas pu ajuster mon travail, mais au tout de trois semaines, mon sortilège a fini par exploser dans la maison, permettant à toute la petite famille de retrouver une vie sereine et paisible. Au lieu d’agir instantanément, mon travail a mis quelques jours pour tout nettoyer.

 

Je suis certaine de ce que je fais et garantie mon travail. Je m’engage à revenir gratuitement, si je n’y arrive pas du premier coup (ce n’est jamais arrivé en 11 ans). Je n’ai JAMAIS échoué.

 

Depuis ?

Ils ont retrouvé un rythme normal de vie et j’ai des nouvelles de temps en temps, grâce à Dee.

Ne plus avoir de nouvelles des personnes que j’aide, est la preuve qu’ils n’ont plus besoin de moi. Le fait qu’ils parlent de mon travail à leurs amis est la plus belle preuve de gratitude. Et c’est ce qu’elle a fait.

Lieux des prochaines interventions

Paris (75)

Rambouillet (78)

Angoulême (16)

Dax (40)

Mios (33)

Pourquoi pas chez vous ...

 

Actualités

Retrouvez dès à présent sur mon site Web toute l'actualité de mes interventions à travers toute la France. Les photos, les détails et le retour des personnes chez qui je suis intervenue.

Comment nous joindre

Laëtitia DUVIGNERE-BILLON

Chasseur d'entités
rue française

33470 LE TEICH
 

info@laudela.fr

Téléphone : +33 611 513950 +33 611 513950

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Chasseur de fantômes